Le dermographe électrique, technique la plus courante
Le dermographe électrique, technique la plus courante

Le dermographe électrique, technique la plus courante

Comme expliqué dans l’article « Les différentes techniques réalisées », le dermographe électrique est la technique la plus utilisée par les tatoueurs de nos jours. Et tout comme le tatouage lui-même, cet appareil n’a cessé d’évoluer au fil des ans.

Mais commençons par parler de sa première apparition …

Samuel O’Reilly

La première machine à tatouer brevetée a vu le jour grâce à Samuel O’Reilly en 1891. Il finira par admettre de lui-même qu’il a finalement adapté le stylo d’impression autographique inventé par Thomas Edinson.

 

Comment fonctionne-t-elle ?

 

La machine était composée d’une aiguille creuse où se trouvait l’encre. Grâce à un moteur électrique, l’aiguille se trouvait dans et hors de la peau (la machine atteignait, au maximum, les 50 injections d’encre par seconde).

Source : Graphicaderme

Déjà, au moment où le brevet a été déposé, la machine comprenait différentes tailles d’aiguilles possédant des quantités d’encre différentes.

Avant cette invention et comme vu dans un article précédent, les techniques étaient totalement différentes et souvent plus compliquées à réaliser. La plupart s’effectuait à la main rendant le taux de perforation de la peau beaucoup plus faibles (aux alentours de 3 par seconde en moyenne). O’Reilly était donc à l’origine d’une réelle révolution pour les tatoueurs avec ses 50 injections. Cela a permis un gain net d’efficacité.

Par la suite et au fil des années, la machine a continué à évoluer avec son temps et à être améliorée pour désormais atteindre les 3 000 perforations.

Il faut également savoir, sur ce sujet, qu’il existe différentes sortes de dermographes. Ils sont divisés en deux catégories :

  • Machine à bobine –> Composée d’un système d’électro-aimants, elle octroie un mouvement continu de bas en haut à une masselotte. Elle est équipée d’un faisceau d’aiguilles combiné à un axe de débattement. Elle procure de nombreux avantages et réglages, notamment une bonne vitesse d’exécution ainsi qu’un tracé et un remplissage précis
  • Machine rotative –> Constituée d’un axe rotatif et d’un moteur électrique, elle octroie peu de réglages mais reste tout de même performante et silencieuse. C’est la machine la plus utilisée par les tatoueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.